Qu'il rode autour des cimetières, pille les champs ou se fasse dénonciateur anonyme, c'est presque toujours sous les traits d'un oiseau de malheur que le corbeau est évoqué. A juste titre ?